Vous êtes ici : Accueil / Expos temporaires / Précédentes / Premiers vidéastes

Premiers vidéastes

Terry Fox - Elemental Gestures / Bill Viola - Du 11.03.16 au 12.06.16

L’exposition « Premiers vidéastes » valorise deux grandes figures de l’art dont la carrière débute sur la scène  artistique californienne des années 70 : Terry Fox, parmi les représentants les plus importants de cette période et dont l’œuvre est relativement peu connue du grand public et Bill Viola, devenu aujourd’hui l’une des principales figures de l’art vidéos dans le monde.

L’exposition propose d’observer le travail de ces deux artistes au départ de  la première rétrospective de l’artiste américano-européen Terry Fox (1943-2008), complétée et enrichie par une sélection d’œuvres vidéo et d’installations de Bill Viola.

Terry Fox, dont l’œuvre est considérée comme provocante et passionnante par de nombreux artistes fut un pionnier de l’art sonore en Europe, suite à ses performances politiques et anarchiques et à la présentation de ses premières vidéos aux Etats-Unis.

Fox utilise son propre corps lors d’expériences extrêmes. Il transforme ou détourne aussi avec humour des matériaux et objets du quotidien lors de performances. Ses actions communes avec Joseph Beuys, Vito Acconci et Denis Oppenheim sont devenues légendaires.

Contrairement à Terry Fox, Bill Viola n’utilise pas la vidéo comme support de documentation de ses actions artistiques mais il réalise des mises en scène visuelles et symboliques.

La vidéo réalisée par Terry Fox et Bill Viola lors de la performance « Lunedi » en 1975 est le point de départ de cette confrontation, révélant des liens thématiques communs aux deux artistes, comme : l’aliénation de l’homme, le langage ou encore la critique des images,…  qui trouveront  par la suite des développements différents chez chacun d’eux.

L’exposition de  ces deux œuvres ouvre des espaces de réflexion sur des thèmes centraux, tels que les notions d’espace, de son, de lumière, les questions d’identité et la relation entre l’œuvre d’art et le spectateur. Enfin, cet événement témoigne aussi des premiers liens historiques entre l’art et les nouvelles technologies de l’image.
 

Actions sur le document