Vous êtes ici : Accueil / Expos temporaires / Précédentes / Le BAM se dévoile

Le BAM se dévoile

Du 10 février au 17 août 2008, le BAM a dévoilé une partie de ses collections…

Il est une formule communément admise qui la définit comme étant une " réunion d'objets ayant un intérêt esthétique, scientifique, historique, géographique, une valeur provenant de leur rareté, ou rassemblées par goût de l'accumulation".

Mais derrière chaque collection, il y a un homme, une femme qui lui donne une aura incontestable…

Les collections Duvivier et Neirynck

Ces particularités, nous les retrouvons à travers les collections Duvivier et Neirynck, du nom de leurs créateurs respectifs…

Car si la définition est générale, chaque œuvre constituant la collection reflète un plaisir, une envie, un souvenir propre Sous l'apparente objectivité du mot, se cache la subjectivité inhérente au choix de chaque tableau, sculpture et autre dessin. Ces collections sont ici synonymes de deux visions de collectionneurs belges à une même époque, regroupant, parfois, les mêmes artistes, souvent, des points de vue différents.

Des regards parallèles - plus que croisés - qui révèlent l'hétéroclisme d'un intérêt commun. Présentée sur deux niveaux, cette exposition est constituée, d'une part des " Fruits d'une passion des époux Duvivier " et d'autre part, des " Cobra passages " de la collection Neirynck.

Les époux Duvivier - L'amour et l'art du beau

" Les Fruits d'une passion " des époux Duvivier ont dévoilé certaines œuvres qui leur parlaient, leur correspondaient, des œuvres inattendues voire parfois perturbantes. Imaginez un instant ce couple admirant les œuvres de jeunes créateurs souvent inconnus et qui, individuellement, dressaient la liste de leurs coups de cœurs artistiques… A ce premier choix, ils confrontaient ensuite leur inventaire sommaire et décidaient, de commun accord, d'acquérir ceux que tous deux avaient pointés… L'amour organique rejoint ici, dans une belle conjoncture, l'amour de l'art et du beau… De par ces choix, d'où ressort souvent une certaine fascination pour les couleurs vives, les époux Duvivier ont réuni une fabuleuse diversité d'artistes appartenant à la scène internationale allant de l'immédiat après-guerre aux années 1990.

Entre abstraits lyriques tels que Mortier et Lanskoy, tenants de la nouvelle figuration et de la figuration libre comme Chaissac et Bertini mais aussi inclassables tels que Charlier et Baj, les époux Duvivier ont laissé libre cours à leur cœur, à leurs envies artistiques tout en gardant à l'esprit la notion de figuration autre, fil conducteur de cette présentation.

Afin de laisser apparaître ce point de vue, la scénographie était simple, dépouillée de logique mais emplie d'émotions artistiques qui n'ont pas manqué de titiller le visiteur.

Enfin, pour mieux pénétrer l'intimité de ce couple passionné, quelques objets personnels ont aidé le visiteur à percer le quotidien de ces collectionneurs pas comme les autres…

Actions sur le document