Vous êtes ici : Accueil / Expos temporaires / Précédentes / Abstractions géométriques belges

Abstractions géométriques belges

De 1945 à nos jours

L’exposition invite à la découverte de l’abstraction géométrique belge à travers ses multiples manifestations après 1945. À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’abstraction refait son apparition, se déployant selon deux sensibilités distinctes : lyrique et géométrique. L’abstraction géométrique est adoptée par une série d’artistes partageant un idéal de structure et de mesure qui s’unissent dès le milieu des années ‘40 pour défendre leur moyen d’expression basé sur la géométrie. Ceux-ci entendent contribuer à la reconstruction de leur société, notamment par l’intermédiaire de l’art public. Intégrer l’art au quotidien est une préoccupation permanente, les artistes explorant les arts dits appliqués dans ce même but. Un véritable projet social sous-tend leur démarche : mettre l’art à la portée de tous.

L’interdisciplinarité qui caractérise le mouvement est mise en exergue dans l’exposition, composée de peintures mais aussi de sculptures, de mobiliers, de joailleries, de textiles et de projets d’œuvres réalisées dans l’espace public. Les joyaux présentés proviennent des collections de la Ville de Mons et de nombreuses collections publiques et privées. Le parcours thématique révèle les différentes spécificités de l’un des courants majeurs de l’art belge à l’activité toujours foisonnante, aujourd’hui encore trop souvent méconnu.

Avec, entre autres, les œuvres de Jo Delahaut, Pol Bury, Marthe Wéry, Dan Van Severen, Amédée Cortier, Jean Rets, Gaston Bertrand, Luc Peire et Walter Leblanc.
(Exposition du 22/03/2014 au 13/07/2014)

Actions sur le document